MATHIEU DES LONGCHAMPS

LABEL : POLYDOR
NATIONALITY : FR
TERRITORY : BOOKING 

PRIVATE & CORPORATE EVENTSWORLDWIDE

1/1

BOOK NOW !

Amoureux de la musique sud-américaine, Mathieu des Longchamps a appris la guitare au cours de ses voyages en Argentine, au Panama et en Espagne. Sa vie est un voyage, et sa musique nous emporte avec lui dans son monde, synthèse de toutes ces influences.

Mathieu des Longchamps fait moins de la chanson française que de la chanson en français.

Mathieu des Longchamps est né au Québec, à Montréal. Sa mère est chanteuse folk. Son père guitariste flamenco et harpiste latino Ses premières années, Mathieu les a vécues au Panama. Dans une cabane sur pilotis, comme des Robinson Crusoé, dit-il avec une émotion encore tangible dans les yeux. Il a grandi à Paris. Avant de faire de la guitare son instrument, il a touché à la harpe, aux percussions, au piano.


A 17 ans il intègre l’American School of Modern Music de Paris. Pendant deux ans. Pierre Bensusan, guitariste émérite, considéré par beaucoup comme l’un des maîtres de la folk actuels, lui offre sa première guitare électrique, une de luthier, pour Noël. Nouveau pied à l’étrier. Nouvelle confirmation.Ensuite, il part en Argentine, à Buenos Aires, poursuivre son apprentissage dans la même école, son premier grand voyage en solitaire. Là-bas, il étudie le tango, il renoue. Il décide de partir trois mois, sur les routes, en Uruguay, avec un ami. Jouer dans les rues, vivre de rien. L’aventure. Mathieu grandit. Une expérience unique, indispensable, fondatrice.

 

Il rentre à Paris, part s’isoler six mois en Espagne, à Cadaquès, dans la maison de sa grand-mère.


Il commence à écrire des chansons, avec 19 chats comme compagnons de solitude, de jolies chansons qui échappent à toute classification et qui dévoilent une poésie sans entrave. Il s’est trouvé, c’est indéniable. Il voyage toujours. Cadaquès encore, allers/retours. Il s’aguerrit. Une belle italienne croise son chemin. Il la retrouve à Milan. L’amour fait son œuvre. Mathieu est papa.


Mathieu signe chez Polydor/Universal. Et enregistre un EP, “Héros Anonyme”, réalisé par Stan Neff (collaborateur de Camille, Vianney, Brigitte, Tess …) et enregistré à Saint Germain. En attendant un premier album. Son premier album. On découvre, avec ces quatre chansons, un songwriter délicat, hanté, mélancolique et solaire. Mathieu fait moins de la chanson française que de la chanson en français. C’est un peu de la pop également, de la folk, avec parfois cet esprit latino qui remonte à loin, à lui gamin. C’est sa force. N’être finalement que lui-même.